Affaire Sarah. L’accusé pédophile en fuite est arrêté

 

Du nouveau dans l’affaire de Sarah. L’accusé pédophile qui était en cavale depuis deux mois, a été arrêté par les gendarmes. Des tests d’ADN seront enfin effectués pour prouver les liens de paternité avec le bébé de Sarah.

 

Par Hayat Kamal Idrissi

 

« L’accusé pédophile a été enfin arrêté avant-hier par les gendarmes après une fuite qui a duré deux mois. Il s’est enfui pour éviter les tests ADN prouvant les liens de paternité avec le bébé de Sarah. Il croupit actuellement à la prison de Ait Melloul  », nous annonce, triomphante, maître Lamiaa Faridi, avocate de l’adolescente.

15 ans, violée et enceinte

A 15 ans, Sarah a été victime de viol à répétition de la part du président de l’Organisation marocaine pour la protection de l’enfance, comme l’affirment la victime et son avocate. Vivant avec sa mère à El Kliâa aux environs d’Agadir, la jeune fille avait l’habitude de se rendre aux locaux de l’association pour profiter des services et des activités proposés aux enfants. Au début du confinement, la mère remarque des signes alarmants sur sa fille. Rongée par le doute, elle l’emmène, le 17 mars 2020, chez  le gynécologue à Agadir. Le médecin confirme ses doutes : Sarah est enceinte de 3 mois.

Sous le choc, la mère sollicite l’aide de l’association « Femmes du Sud » pour déposer ensuite une plainte auprès du procureur du roi, le 16 juin 2020. Motif ? Viol de mineure aboutissant à une grossesse. L’adolescente affirme d’ailleurs lors des interrogatoires qu’elle était victime d’un viol à répétition. « Après l’accouchement de Sarah, le bébé a subi les tests ADN pour prouver la paternité du violeur. Sauf que ce dernier était en fuite depuis deux mois alors qu’il criait sur tous les toits qu’il est innocent et que le bébé n’est pas le sien », nous explique au téléphone, maître Lamia Faridi.

Ne lâchant pas du lest, la coriace avocate dépose une autre plainte auprès du procureur pour retrouver le déserteur. « Nous sommes soulagés suite à son arrestation. Des tests ADN pour prouver sa paternité ont été enfin effectués. Nous attendons les résultats pour rendre justice à Sarah et à son bébé », nous confie l’avocate.

Une autre affaire de pédophilie qui dure depuis plusieurs mois sans aboutir à une issue, malgré les différentes tentatives de la famille de Sarah et de la défense.

Lire aussi

Affaire Sarah. Un pédophile en fuite

laissez un commentaire