Colors of Africa. Ces photographes qui renouvellent le portrait…

Après avoir présentée les scènes japonaises, marocaines, mexicaines, cubaines ou chinoises, la 193 Gallery propose de faire un tour du continent africain, à travers l’exposition « Colors of Africa », consacrée à une nouvelle génération de photographes portraitistes qui renouvellent le genre. Du 22 octobre au 13 décembre 2020 à Paris.

 

 

L’exposition « Colors of Africa » dont la curation a été réalisée par Fouzia Marouf, met en lumière la diversité de la photographie d’Afrique francophone et anglophone avec les regards croisés d’artistes phares.

Le photographe alchimiste anglo-marocain Hassan Hajjaj, la photographe kényane Thandiwe Muriu, le coloriste ghanéen Derrick Boateng, le photographe « poète » nigérian Ebuka Michael et l’humaniste burkinabé Nyaba Ouedraogo détournent certains codes pour s’en affranchir. Ils triturent, explorent, jouent avec les limites de la matière photographique. De fait, ils structurent leurs compositions afin de mieux bousculer l’inconscient et nous proposer une nouvelle esthétique pensée, incarnée, au confluent des Afriques.

 

Le retour de Hassan Hajjaj, maître du pop art marocain

 

 

 

« J’ai toujours été fasciné par Hassan Hajjaj et son univers pop art, confie César Lévy, directeur de la 193 gallery…Depuis le succès de sa grande rétrospective à la Maison européenne de la photographie (MEP) en 2019,… l’intérêt probant pour la scène marocaine continue de s’accroître en France avec de jeunes photographes tels que Mous Lamrabat ou Yoriyas qui « explosent », explorent de nouvelles lignes. « Colors of Africa » est un moyen d’approcher les nouvelles oeuvres d’Hassan Hajjaj tout en redécouvrant son univers singulier dans le cadre plus intimiste d’une galerie ».

 

Hassan Hajjaj Galerie 193

 

Exposé dans le monde entier, l’éclectique Hassan Hajjaj, connu pour son univers coloré (couleurs flashy, imprimés kitsch, boîtes de conserve…), ses propos engagés et ses portraits inspirés de la pop culture, affirme vouloir « créer des espaces qui nous renvoyaient à ce que nous étions, mes amis et moi. Quand vous créez, vous devenez une nouvelle personne » explique l’artiste qui se dit « très heureux de participer à « Colors of Africa » aux côtés d’artistes aux influences variées, à la fois francophones et anglophones. C’est important pour moi, de représenter l’Afrique du Nord, et nous sommes unis pour un seul continent ».

Hajjaj qui confie avoir une petite faiblesse pour sa série « Kesh Angels », montrant des femmes vêtues de djellabas et chaussées de babouches sur la place Jemaa el-Fna, entourées de produits de consommation courante au Maroc, évoque également sa grande muse. « Marrakech est ma plus grande inspiration, ma ville de cœur, confie-t-il. Je suis fasciné par l’architecture, les artisans de la médina, l’art traditionnel, les couleurs de mon pays qui reste le Maroc : tout y est cinématique. Je m’en nourris pour créer comme l’énergie de Londres, avec son cosmopolitisme, la musique, la mode. Je suis profondément influencé par les contrastes de ces deux espaces, mes œuvres sont une alliance de ces villes inspirantes ».

 

 

Thandiwe Muriu

 

Les couleurs de l’Afrique contemporaine

 

Derrick Ofosu Boateng

 

Entre le pop marocain, l’hommage à la beauté et la modernité des femmes africaines par la Kényane Thandiwe Muriu, les réflexions identitaires de Nyaba Ouedraogo et l’explosion de couleurs de la nouvelle génération de photographes utilisant l’iphone, réprésentée par Derrick Boateng et Ebuka Michael ; « Colors of Africa » fait corps avec les couleurs d’une Afrique contemporaine. Elle célèbre une certaine philosophie de vie positive, pétrie de vitalité et d’espoir.

 

Nyaba Ouedraogo

 

Ces photographes font vibrer la couleur dans l’espace. La diversité des sujets et la variété des propositions artistiques sont autant de portes ouvertes vers leurs oeuvres qui fédèrent l’Afrique : muse-monde et éternelle terre de brassage, de créativité, d’inventivité sous toutes les aires linguistiques et culturelles africaines pour tisser des liens humains fondés sur la beauté, la force de la vie dévoilant une écriture libre, contemporaine et assumée.

LIRE AUSSI :

ENESSE. La nouvelle voix R&B et Pop du moment

 

laissez un commentaire