Coronavirus. Peut-on vraiment limiter sa propagation ?

Une nouvelle étude mesure le degré d’efficacité de la fermeture des écoles, du télétravail ou encore de l’interdiction des événements publics sur le taux de reproduction de la covid-19.

 Avec la deuxième vague qui frappe actuellement de nombreux pays dans le monde, une étude menée par les chercheurs de l’université d’Edimbourg et publiée dans The Lancet s’intéresse à l’impact des restrictions mises en place sur le taux de reproduction du virus dans 131 pays, entre le 1er janvier et le 20 juillet.

Efficacité du confinement

Selon les chercheurs, le confinement fait baisser le taux de reproduction du virus de moitié en 28 jours. L’étude a également mesuré l’effet d’un cas de confinement total, c’est-à-dire d’une fermeture des écoles, du télétravail obligatoire, des interdictions d’événements et de rassemblements publics, de la limitation des autorisations de sortie et des restrictions de déplacements. Cumulées, ces mesures qui font penser à un confinement font diminuer le taux de reproduction du virus de 35% en une semaine, de 42% en 14 jours et de 52% en quatre semaines.

Télétravail et fermeture des écoles

D’après l’étude, l’interdiction des événements publics et des rassemblements publics de plus de dix personnes aurait un effet non-négligeable sur le TR Au bout de 14 jours, le TR diminue de 13% et de 29% au bout de 28 jours, soit quatre semaines. Avec le télétravail, le “TR” baisse de 22% en deux semaines et de 38% au bout de quatre semaines. Aussi, les chercheurs notent qu’une fermeture des écoles pourrait réduire de 15% la transmission du virus en quatre semaines. A contrario, leur réouverture à l’issue de cette période entrainerait une augmentation de 24% de la transmission. Les auteurs de l’étude précisent toutefois qu’ils n’ont pas pris en compte les différentes mesures sanitaires prises lors de la réouverture des écoles dans certains pays, comme le port du masque obligatoire ou la distance entre les tables.

Ces dangereux rassemblements

L’interdiction des événements publics est la mesure qui a le plus d’effet sur la circulation du virus, d’après les chercheurs. À elle seule, cette mesure fait diminuer d’un quart le taux de reproduction du virus. « À l’inverse, l’autorisation des événements publics pourrait augmenter la transmission de 21% en quatre semaines, et la levée des interdictions de rassemblements de plus de dix personnes pourrait augmenter la transmission de 25% », soulignent les experts.

 

laissez un commentaire