« Dernier métro ». Kendji Girac et GIMS amoureux de la même fille !

Extrait de son nouvel album Mi Vida, le clip « Dernier métro » de Kendji Girac avec Maitre Gims fait un tabac sur la toile. Tournée dans le Lubéron, la vidéo a déjà réalisé plus de 1 500 000 vues depuis son lancement le 15 octobre 2020.

 

 

« Dernier métro » est le clip phénomène de la saison automnale. Deux ans après Amigo, porté par les hits Tiago ou Que Dieu me pardonne, Kendji Girac revient avec 11 nouvelles chansons colorées et solaires qui font fondre le cœur des ados, comme le single Habibi, La magicienne, Dans mes bras, en duo avec Dadju ou encore Evidemment, écrit par Vianney et Renaud Rebillaud. « On se casse la tête pour essayer de ramener quelque chose de différent, confie le beau gitan. Parfois, j’ose faire des trucs qui ne sont pas dans mon domaine mais j’essaie de le reprendre à ma façon, pour me créer un style nouveau » explique l’artiste qui crée l’événement avec son duo avec GIMS.

Une histoire d’amour qui a mal fini…

 

Le titre aux accents latins met en scène les deux artistes en proie à l’émotion après une romance tragique. Girac et Gims racontent ainsi leur voyage tourmenté et se confient sur leurs fardeaux : Décidément c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon égo / Tout ça résonnait comme un écho sur le quai du métro …

Kendji Girac revient sur son envie pressante de tourner avec Gims. « J’avais tout terminé, ma tournée, l’album, donc j’avais le champ libre. J’ai insisté : « Je veux travailler avec Gims ». Je lui ai envoyé 2-3 messages, il m’a dit qu’il se mettait à fond pour m’écrire des chansons » confie Kendji Girac.

Réalisé par Alexandre Moors, le clip de la chanson filme les deux artistes qui nous amènent en ballade dans le Sud de la France, dans les rues d’Oppède-le-Vieux et Ménerbes (Lubéron) où, sous un soleil couchant, ils se remémorent une histoire d’amour qui les opposait et qui s’est mal terminée.

 

LIRE AUSSI :

Maître Gims membre d’une secte islamiste ?

laissez un commentaire