« Dima Punk » sur 2M. Le documentaire qui rend hommage aux Punks du Maroc

Réalisé par la sociolinguiste Dominique Caubet, le documentaire « Dima Punk » (Toujours Punk) s’interroge à travers l’histoire de Stof, sur ce que signifie d’être punk au Maroc dans les années 2010. Le film qui sera diffusé sur 2M le dimanche 22 novembre à 21h40, dans la case documentaire « Des Histoires et des Hommes » raconte la difficulté d’être et de penser différemment dans un Maroc urbain méconnu, loin des stéréotypes.

 

 

 

 

 

« Dans ce pays, plus ta crête est haute, plus c’est dur de la dresser… ».

Les années passent, les cheveux poussent. Stof erre dans un Casablanca en perpétuel changement.

Provocateur et rebelle, railleur, soignant son look avec obstination, il sillonne la ville de ses lourds boots en rêvant de devenir styliste. Les cliquets de ses broches se heurtent aux clous, conscient qu’il fait grincer des dents les passants. Sans emploi, il refuse pourtant de lâcher l’étendard : Punk un jour, punk toujours !

Dans cette errance, Stof trouve des sas de respirations lors des rares concerts ou festivals alternatifs, où il peut enfin être lui-même. Mais les espaces de liberté rétrécissent et autour de lui l’étau se resserre. Il traverse les obstacles : chômage, prison, solitude, rejets, sa voix s’éraille et derrière ses fanfaronnades, les doutes s’installent sans jamais le briser.

À travers ce film documentaire, Dominique Caubet, suit depuis 2010, le parcours de ce jeune punk à l’ironie mordante, en recherche d’identité et signe ainsi son premier long métrage en tant que réalisatrice.

Après avoir questionné la langue et son influence sur l’évolution de la jeunesse moderne, en tant que chercheuse et auteure, elle choisit de raconter l’histoire de Stof. Un parcours qui fait écho à une parte de cette génération revendicative qui ne trouve pas sa place sans le système.

Dominique Caubet signe là une oeuvre intimiste qui raconte le quotidien et la solitude d’un jeune qui refuse de cesser de rêver et qui cherche la lumière même dans les trous noirs.

 

Dima Punk a remporté le grand prix au Mediterraneo Video Festval en Italie 2020 et été sélectionné dans de nombreux festvals en 2020, comme le Festval Internatonal du Film de Nancy, le Festval Itnérances d’Alès, le Festval Internatonal du Film Panafricain de Cannes, Festval du flm d’éducaton d’Evreux, Mostra de Cinema Àrab i Mediterrani de Catalunya ou le UNERHÖRT! Music Film Festval d’Hambourg.

 

LIRE AUSSI :

Samy Naceri « Je refuse de jouer des rôles blasphématoires »

laissez un commentaire