Exposition. L’art en Afrique médiévale à l’honneur à Washington

Après avoir été présentée au Block Museum of Art de la région de Chicago (janvier – juillet 2019) et au Musée Aga Khan de Toronto au Canada (septembre 2019 – février 2020), l’exposition « Caravanes d’or, fragments dans le temps », avec l’apport du Maroc, arrive au Musée national d’art africain de Washington.

 

 

L’exposition, dont la séance d’ouverture virtuelle a eu lieu le jeudi 19 novembre, est la première du genre consacrée à l’art en Afrique Médiévale ainsi que l’étendue du commerce saharien et à l’histoire commune de l’Afrique de l’Ouest, du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Europe du VIIIe au XVIe siècle. A travers des histoires inter-connectées, elle présente les objets et les idées liées au carrefour du Sahara médiéval, et célèbre l’importance mondiale historique et méconnue de l’Afrique de l’Ouest. Des fragments archéologiques rares apportent une nouvelle compréhension des échanges dans la région sahélo-saharienne et de leur richesse.

L’exposition constituée de plus de 250 œuvres offre au public nord-américain l’occasion de mieux comprendre la nature historique de l’identité saharienne du Maroc et pourquoi elle est si intrinsèquement liée à son présent et à son avenir.

Développée en consultation avec un groupe international de conseillers, chacun expert dans un domaine spécialisé qui contribue à la vue d’ensemble véhiculée par l’exposition, l’exposition est le fruit de partenariats avec des institutions et des particuliers au Mali, au Nigéria et au Maroc (ministère de la Culture, Fondation Nationale des Musées, Musée Bank Al-Maghrib, Université d’El Jadida).

 

« L’Afrique fait partie intégrante de l’identité du Maroc »

 

 

 

« La participation du Maroc à cette exposition n’est pas une surprise et se justifie à plusieurs niveaux : il est avant tout le reflet du ferme engagement de SM le roi Mohammed VI à intégrer pleinement l’art et la culture dans le modèle holistique de développement humain au cœur de la vision de Sa Majesté pour une société marocaine progressiste et ouverte », a déclaré l’ambassadeur de SM le Roi à Washington, Lalla Joumala Alaoui, lors de la cérémonie d’ouverture de cette exposition.

La contribution du royaume à cet exposition « est également conforme à l’attachement du Maroc à son histoire profondément enracinée avec le continent africain, à travers des liens spirituels, culturels, politiques et économiques qui remontent à des siècles et restent plus forts que jamais », conclut-elle.

 

LIRE AUSSI :

Le Musée Mohammed VI rend hommage à Fouad Bellamine

laissez un commentaire