Le baroud du déshonneur algéro-polisarien

Ph. Archives. Les provocations du Polisario, téléguidées par la frange belliciste des galonnés algériens, n'ont jamais cessé...

Ph. Archives. Les provocations du Polisario, téléguidées par la frange belliciste des galonnés algériens, n’ont jamais cessé…

 

Par des rafales de «Fake News», les galonnés algériens et leurs marionnettes du Polisario mènent une guerre médiatique, sans aucune portée, contre le Maroc. Ces manigances agacent plutôt les Algériens, qui ne sont pas dupes, et constituent de ce fait une bombe qui finira par exploser en Algérie.

 

Pousser d’un côté des «hors la loi» à tirer quelques pétards mouillés, et de l’autre ordonner à des médias de service d’y puiser quelques matières pour faire croire à l’éclatement d’une guerre. Ce stratagème algéro-polisarien ne touche nullement le Maroc dont il est la cible. Une nouvelle preuve de cet état de faits vient d’être donnée.

Des enregistrements audio ont été abondamment partagés tard dans la nuit d’hier, samedi 23 janvier 2021. Leurs auteurs prétendent que le Polisario a tiré des missiles sur la zone tampon de Guergarate. Sauf qu’ils n’ont trompé que ceux qui méconnaissent la réalité du terrain. Mais même pour ceux-là, il aurait suffi d’appeler des sources se trouvant dans la zone tampon pour lever le doute que cherchent à semer les propagandistes par tous les moyens.

À Guergarate, du côté marocain comme du côté mauritanien, de nombreuses sources affirment que les provocations du Polisario, qui n’agissent que sur ordre de la frange belliqueuse des galonnés algériens, n’ont jamais cessé depuis la sécurisation de cette zone par les Forces armées royales. Sauf qu’elles ne sont d’aucune portée et ne perturbent aucunement le trafic routier, précisent les mêmes sources. C’est ce qu’elles réaffirment à propos des nouvelles provocations perpétrées hier par des miliciens armés du Polisario. Ces provocateurs sont unanimement condamnés par l’ONU, à commencer par son secrétaire général et par la communauté internationale. De ce fait, ils sont des «hors-la-loi».

Ceux qui, sous prétexte de rapporter des infos à chaud, qualifient les miliciens du polisario de «militants» se mettent de leur côté. Ils deviennent ainsi des serviteurs de la propagande algéro-polisarienne dont même les Algériens en ont marre et le font savoir publiquement. D’ailleurs, parce que la population algérienne a bien compris l’enjeu malsain de la propagande anti-marocaine téléguidée par les galonnés algériens, de telles manipulations politico-militaires sont en train de se transformer en une véritable bombe qui explosera tôt ou tard…en Algérie.

Mohammed Zainabi

 

LIRE AUSSI

Guerre Maroc-Polisario : Une fiction algérienne

 

laissez un commentaire