Universités. Le public veut redorer son blason

La cité de l’innovation de l’université Hassan 1er de Settat vient de signer  une convention de partenariat avec Maroc numeric cluster. Objectifs : accompagner les porteurs de projets innovants et améliorer le taux d’insertion professionnelle des lauréats.

Ce partenariat vise également à impliquer un ensemble d’acteurs (entreprises, institutions académiques, centres de recherche, étudiants, enseignants…) dans la réalisation de projets collaboratifs, innovants et à forte valeur ajoutée. C’est ainsi que les porteurs de projets pourront bénéficier de la mise en service prochaine par Maroc Numeric Cluster de la plateforme Fiware au Maroc, présente dans plusieurs pays et destinée à développer des applications Smart visant à résoudre des problématiques de société et privilégier l’innovation d’usage ainsi que la production de data dans divers secteurs. Des membres et partenaires de l’Université Hassan 1er de Settat et de la Cité de l’innovation seront impliqués dans ce projet. Une des priorités majeures identifiée par les deux partenaires de cette convention est de favoriser l’intégration professionnelle des jeunes en les orientant vers les entreprises et organismes membres de leurs réseaux. L’objectif est qu’ils puissent bénéficier de stages et d’accompagnement sur des projets spécifiques ainsi que de cursus de formations adaptés aux besoins du marché du travail. Un espace d’accueil et d’encadrement des étudiants au sein de la Cité de l’Innovation de Settat sera créé à cet effet.

Formation aux métiers du digital

Préparer les étudiants et formateurs aux métiers de demain et assurer une montée en compétences dans le domaine du digital reste une condition majeure pour mieux se positionner sur le marché du travail. Dans ce contexte, des formations ciblées seront organisées en fonction des attentes du marché.

La finalité est d’assurer une meilleure interface entre l’université, le monde de la recherche et de l’entreprise afin de soutenir l’innovation à forte valeur ajoutée et la montée en compétences des ressources humaines.

laissez un commentaire